Un potager bio sur mon balcon

Cultiver un potager biologique en ville, recycler ses déchets, favoriser la biodiversité,
s'évader au coeur d'un jardin de senteurs et ... tellement plus !

Cela vous tente ? Ce site est fait pour vous

Arrosage des semis

Une fois que l’on a effectué les semis il faut arroser abondamment pour permettre aux graines de germer.

Il faut cependant faire attention au problème suivant : si on arrose à l’arrosoir (même avec un filet très fin) par au dessus, les graines qui sont plus légères que l’eau vont remontrer à la surface et ne seront plus couvertes par du terreau. Il faudra donc à chaque fois les enfoncer de nouveau ce qui n’est pas très pratique.

On conseille souvent d’arroser avec un pulvérisateur pour éviter ce problème mais dans ce cas cela prend beaucoup de temps et l’on n’arrose pas en profondeur.

La meilleure solution est donc de placer les godets dans un récipient étanche et d’arroser directement dans le fonds du récipient. L’eau remonte alors par capillarité dans les godets et l’on sait que l’on a suffisamment arrosé lorsque le terreau devient humide au niveau de la surface. Avec les autres méthodes, on ne peut pas savoir si la motte est bien humide en profondeur : on peut très bien avoir eu l’impression de bien arroser mais la base de la motte reste sèche.

Il y a un autre avantage important avec cette méthode : le température de l’eau s’ajuste progressivement à celle du terreau ce qui évite les chocs thermiques pour les plantules. En arrosant directement en surface les graines qui ont germé, si l’eau n’est pas à la bonne température, cela peut tuer les jeunes plantes en formation.

 

Retour à la page d’accueil