Un potager bio sur mon balcon

Cultiver un potager biologique en ville, recycler ses déchets, favoriser la biodiversité,
s'évader au coeur d'un jardin de senteurs et ... tellement plus !

Cela vous tente ? Ce site est fait pour vous

Choix des bacs

Le choix des bacs de culture est avant tout une question de goût. On peut distinguer cinq type de contenants :

  1. les jardinières qui s’accrochent aux rambardes du balcon,
  2. les pots en terre cuite,
  3. les pots en plastique,
  4. les bacs rectangulaires,
  5. les tables de culture.

Les jardinières permettent surtout d’avoir des fleurs ou éventuellement de cultiver des légumes de petite taille (le développement des plantes sera limité car le volume de substrat est peu important) :

Claytone de Cuba (excellent en mesclun) poussant dans une jardinière

Claytone de Cuba (excellent en mesclun) poussant dans une jardinière

 

Les pots en terre cuite sont très esthétiques mais ils ont l’inconvénient de peser lourd. J’ai donc préféré les utiliser dans des parties du balcon où il est possible d’avoir des objets pesants (le poids des pots est ici supporté par un mur maître, ce qui ne pose pas de problème) :

Tomate de berao et tomate poire jaune dans des pots en terre cuite émaillée

Tomate de berao et tomate poire jaune dans des pots en terre cuite émaillée (à gauche)

 

J’ai aussi choisi des pots en terre cuite pour les étagères d’aromatique (utilisation de l’espace vertical), ce qui permet de multiplier les variétés mêmes si la surface est faible :

Etagères d’aromatiques : cyste, romarin, lavande, laurier, mélisse, menthe

 

Les pots en plastique sont légers, ils ont comme défaut de ne pas isoler ( du froid en hiver et de la chaleur en été) aussi bien que les pots en terre cuite. Ils ont l’avantage de pouvoir être rangés en les empilant ce qui est pratique. On peut aussi les déplacer facilement et modifier l’agencement du balcon à loisir :

Culture d'ail des ours (monté à graines), de criste marine, de ciboulail et de basilic en pots en plastique

Culture d’ail des ours (monté à graines), de criste marine, de ciboulail et de basilic dans des pots en plastique

 

Les bacs rectangulaires sont assez lourds mais leur volume important permet d’avoir une bonne productivité. Je les ai peu utilisés, à part pour la plantation des jasmin.

Les tables de culture sont très bien adaptées à la culture sur balcon et ont l’énorme avantage de permettre au jardinier de travailler confortablement car on n’est pas obligé de se baisser pour effectuer les repiquages, les récoltes etc.  A condition qu’elles soient à une bonne hauteur, elles permettent même aux personnes en fauteuil roulant ou aux personnes âgées d’avoir accès au plaisir du jardinage sans les inconvénients habituels (maux de dos etc.). Avec les tables de culture, le jardinage devient un jeu et l’on peut facilement nettoyer en dessous et récupérer l’eau (cf. récupération de l’eau) en excédent.

J’en ai installé trois sur le balcon et elles me permettent de cultiver des légumes très variés. Leur profondeur n’est pas très importante mais le volume global du substrat (s’il est de qualité), permet d’avoir une très bonne productivité :

Vue générale des trois tables de culture avec arroche bordeaux, tomates,

Vue générale des trois tables de culture avec arroche bordeaux (au premier plan), rudbeckia hirta, tomates, chicorée sauvage, moutarde épinard etc.

  Retour à la page d’accueil